webleads-tracker

Comment garder le moral en automne ?

Se sentir fatigué, être à fleur de peau, avoir le moral en berne... Ces signaux qu'il faut savoir écouter sont plus fréquents lors de l’automne, notamment aux mois de Novembre et Décembre.

Une étude du CNRS prouve d’ailleurs que la déprime est plus forte en France lors du mois de Novembre que durant les autres périodes de l’année.

10 à 20% des Français sont concernés par ce syndrome chaque année» précise Éric Charles, psychiatre au Centre hospitalier Esquirol à Limoges. L’institut a étudié le niveau de stress auprès de 80.000 salariés pendant cinq ans. Le constat est sans appel : l'automne est la saison où le stress monte le plus.

Pourquoi ce phénomène apparaît-il et quels sont les causes et les symptômes d’une déprime saisonnière ? Nous vous donnons les clés pour garder le moral en automne avec nos 9 pépites !
garder le moral en automne

Pourquoi l'automne serait-il si déprimant ?

1. Manque de luminosité et de vitamine D.

Nouvelle saison et changement d’heure oblige, les jours raccourcissent. Le soleil se couche alors plus tôt qu’a l’accoutumé et lorsque nous quittons le bureau, il fait souvent nuit. Parfois, les journées d’automne sont comment dire ? Grises et pluvieuses... Cela provoque une absence de lumière naturelle.

Ce manque de lumière du jour conduit à l’appauvrissement en vitamine D de notre corps et impacte sensiblement nos hormones, notamment la Sérotonine, plus connue sous le nom d’hormone du bonheur, qui nous rend joyeux et calme l’anxiété. Vous l'aurez compris, la vitamine D est prépondérante pour réguler notre humeur.

2. Sommeil perturbé

Autre hormone qui dysfonctionne à cause d’un manque de luminosité : la mélatonine. C’est l’hormone du sommeil qui régule notre éveil et nos cycles d’endormissement. Sa perturbation peut entrainer des troubles du sommeil ou des difficultés pour s’endormir, ce qui peut provoquer une baisse de moral liée à la fatigue.

En effet notre rythme circadien, c’est-à-dire notre horloge interne dépend de la sécrétion de la mélatonine. Si celle-ci varie, notre rythme circadien change et peut entrainer un coup de blues automnale.

3. Neurotransmetteurs.

Des personnes touchées par une forme de déprime automnale sont potentiellement sujets à des difficultés de sécrétion de deux neurotransmetteurs : la dopamine et la sérotonine.

Qu’est-ce que la dopamine ?
La dopamine est un neurotransmetteur qui facilite la communication des cellules du cerveau. Un manque en dopamine peut provoquer une dépression que l’on appelle dopamino-dépendante".

Qu’est-ce que la Sérotonine ?
La sérotonine permet d'équilibrer le sommeil, l'appétit et l'humeur. Ce neurotransmetteur est prépondérant pour avoir le moral. Mieux vaut le stimuler positivement !

4. Période Professionnelle compliqué.

Ce passage à vide automnale s’expliquerai aussi à cause du travail et des enjeux spéciaux du mois de novembre. C’est ce que constate Éric Albert, psychiatre et conseillé en entreprise :

"Les entreprises font la plupart du temps le premier semestre en six mois. Mais le deuxième semestre, avec l’été, il va falloir le faire en quatre mois", souligne-t-il. "Donc entre septembre et décembre, il va falloir réaliser l’ensemble de ce semestre. D’autant plus qu’il faut boucler l’année, ce qui suppose de toute façon du travail supplémentaire. Il y a donc à ce moment-là une montée de l’intensité de travail très forte".

5. L’automne, le vrai deuil de l’été ?

Bien que la rentrée marque la fin de l’été, c’est encore pour beaucoup un moment de transition où les températures et la météo ne sont pas drastiquement différentes de celles en fin de mois d’Août. En plus, les challenges professionnels ou scolaires sont nombreux et mobilisent plus facilement notre enthousiasme.

Les découvertes de nouveaux lieux, trajets ou de nouvelles personnes stimulent notre cerveau jusqu’à ce que l’on s’y habitue à nouveau.

Finalement, une fois la frénésie de Septembre et d’Octobre passée, le contre coup saisonnier se fait ressentir lors de l’hiver qui approche. Novembre et Décembre sont alors les mois qui cristallisent ce passage de l’été vers l’hiver.
infogrpahie garder le moral

Quels sont les symptômes d’une baisse de moral automnale ?

1. Prendre conscience de vos signaux.

Avant de vous lister les symptômes les plus fréquents, il est important de prendre conscience d’une chose : pourquoi identifier certains symptômes de la déprime vous sera utile ? Pourquoi est-ce important de les reconnaitre ?

Car prendre conscience permet de se remettre en question pour éviter que le sentiment de déprime ne dure trop longtemps et en sortir.

2. Quels sont les symptômes de la déprime d’automne ?

· Difficultés à respecter des échéances.
· Fatigue dès le réveil.
· Augmentation de l'appétit.
· Besoin accru de sommeil. ·
· Manque d’intérêt envers les choses qui rendent habituellement heureux.
· Baisse de la libido.
· Émotions à fleur de peau.
· Envie de rien.
· Prise de poids.
· Perte d’intérêt pour les autres et pour ce qui se passe autour de soi.

3. Quels sont les outils pour sortir de ce stress ?

Avant de vous donner les clés pour garder le moral avec les 9 pépites, voici un focus sur un outil qui vous permet de sortir de la déprime : Process Com.
Cet inventaire de personnalité (à ne surtout pas confondre avec un test personnalité) vous permet entre autres de prendre conscience de vos besoins pour vous épanouir et révèle votre comportement lorsque vous êtes dans une situation de stress.
Cet outil vous permet de déterminer l'environnement propice à votre bien-être.

LES 9 PÉPITES POUR GARDER LE MORAL EN AUTOMNE

garder le moral en automne les 9 pepites

1. Briser la routine

Changez d’environnement et partez un week-end ou une journée en mode roots, à la montagne ou à la mer, ou dans un lieu qui vous dépayse. Pourquoi ne pas visiter une ville où vous n’êtes jamais allé ? Il existe de multiple façon de voyager sans ruiner son épargne ou se mettre dans le rouge.

Prendre du temps pour soi et s’offrir des petits moments pour se ressourcer est primordial en toute saisons, mais particulièrement durant cette période de l’année.

Vous n’avez pas idées des bienfaits que cela peut apporter. Offrez-vous une belle virée en mer, à la montagne, en ville ou à la campagne. Ces balades sont des cadeaux pour vous-même.

2. S'amuser au travail

Organisez un moment festif en entreprise.

Lorsqu’un de nos collaborateur, patron d’une PME annonce à ses équipes qu’ils vont partir ensemble pendant 3 jours de team building dans les montagnes, il est évident que le moral des équipes monte en flèche ! Cette annonce brise la monotonie du travail et stimule l’humeur générale.
Les effets sont bénéfiques sur le long terme pour le moral et la productivité de tous.

L’organisation d’un team building est également un bon moyen de rompre avec cette déprime du mois de Novembre.

Un simple pot en fin de journée peut aussi faire plaisir au moral des équipes.
9 pépites team building
Trouvez l'inspiration pour votre équipe en parcourant les team building d'entreprises organisés et préparés avec Human Aura 17 :

3. Reposer son esprit

Pour endiguer la fatigue liée à la déprime, rien de mieux que de se détendre et se reposer. Endormez-vous une heure plus tôt si possible.

Se reposer ne veut pas dire que vous allez passer la journée au lit, mais que vous allez profiter d’activités qui revigorent votre organisme tout en vous accordant plus d’heures de sommeil. Quand le corps va bien, le moral va avec ! Méditer est par exemple une activité qui permet de se reposer, d’éviter le stress et de retrouver le moral.

4. Chercher la lumière

Sortir et s’aérer chaque jour vous permet de prendre le soleil lorsqu’il est présent et de bénéficier des vitamines D.

Comme sa lumière est plus rare que lors des précédents mois, il est nécessaire de sortir 30 min chaque jour pour en faire le plein.

La marche rapide de bon matin est un bon moyen d’éveiller son esprit et d’entreprendre la journée dans de bonnes conditions. L’avantage de la marche est que vous sécrétez de la sérotonine grâce à l’activité physique en plus de bénéficier des bienfaits naturels de la lumière du jour.

5. Prendre conscience de soi

Réalisez votre check-up personnel. Posez-vous dix minutes et utilisez votre bon sens. Quelles habitudes dans votre hygiène de vie sont à conserver ? Lesquelles sont à modifier ou stopper ?

Cela peut être vos loisirs, votre alimentation, votre consommation d’alcool, vos habitudes de sommeil, vos sorties, vos activité sportives, etc. Pour trouver votre équilibre, construisez-le.
C’est un premier pas vers l’amélioration de votre quotidien et cela impacte positivement votre humeur.
Savoir que l’on prend les bonnes décisions pour nous-même est un bon moyen de conserver un moral d’acier.

6. Assainir son alimentation

L'Alimentation. C’est la base. S’alimenter correctement produit d’innombrables bienfaits, notamment sur notre moral grâce aux vitamines et minéraux qui boostent notre énergie et nos envies.
Cela facilite le bon fonctionnement de nos hormones ou encore de nos neurotransmetteurs et vous savez désormais à quel point ils sont importants !

Il est recommandé d’avoir une alimentation riche en minéraux pour un apport de magnésium, calcium, fer, cuivre, zinc, sodium, sélénium, etc...

Leurs apports indispensables pour notre organisme sont contenus dans :


· Les produits laitiers
· Le persil
· Les choux
· Les radis
· Les navets
· La rutabaga
· Les amandes

Pour contrer la fatigue, privilégiez des vitamines B. Les aliments suivants feront votre bonheur :


· Les légumes
· Les fruits
· Les céréales complètes
· La viande
· Le poisson ou la volaille

Privilégiez également des produits riches en vitamine B6 comme par exemple :


· Les poissons
· Les bananes
· Les noix
· Les pommes de terres cuites à l’eau

7. Privilégier les fruits

Les bénéfices des fruits sont nombreux. L’apport en fibres, en lipide, en vitamines B, C et E combiné à leur faible taux calorique sont autant d’atouts pour être en pleine forme et afficher un moral au beau fixe.

Le sentiment de satiété provoqué par les fruits est un bon moyen d’éviter les mauvaises habitudes alimentaires et de manger les bonnes quantités.

Contrairement aux idées reçues, le sucre ne fait pas de bien pour garder le moral en toute saison.

Certes, le sucre est un anxiolytique naturel qui nous booste pendant les coups de fatigue mais il nous fait aussi prendre du poids. Oui nous aimons nous faire plaisir et ressentir une sensation de bien-être en mangeant gras ou sucré, mais cette sensation n’est qu’éphémère. Se réfugier dans le sucre est mauvais pour notre moral car cela affecte nos récepteurs neuronaux.

Une étude à démontrée qu’une alimentation trop riche en sucre peut altérer nos neurones du cortex préfrontal, cortex qui nous sert à prendre nos décisions, maîtriser nos impulsions ou encore retarder notre système de récompense.

8. Privilégier les fruits

Prenez du temps pour vous, pour vos proches, pour ce qui est important. Êtes-vous capable de vous accorder un vrai moment de détente ?

Pour vous ressourcer, essayez de couper votre téléphone pendant 24h. Bien que très divertissants, vos smartphones multiplient les notifications et perturbent votre pleine conscience et votre capacité à apprécier le moment présent. Évacuez ce qui représente une potentielle source de stress lorsque vous êtes en train de vous détendre.

24h sans craquer : vous relevez le défi ? Pour vous aider découvrez notre article sur le sujet :

9. S'ouvrir aux autres

Aller voir des amis. Sortir de chez soi. Voir sa famille. S’entourer. En résumé, s’ouvrir aux autres.
Partagez un bon moment à plusieurs. Nous avons tous besoins d’interactions sociales à plus ou moins grande échelle selon notre personnalité et parler à un proche peut s’avérer primordial pour se sentir mieux.
Le psychiatre Laurent Chneiwess explique que plus on a de contact social, plus on réduit l’intensité de la dépression saisonnière.

SE FIXER DES OBJECTIFS

Nous sommes tous capables de changer nos habitudes, qu’elles soient bonnes ou mauvaise. Nous devons nous fixer de nouveaux objectifs, et persévérer pour les atteindre afin qu’ils deviennent une bonne habitude.

Pour établir de nouvelles perspectives il est possible de s’entretenir avec un coach qui vous aide à prendre conscience du chemin parcouru et de celui qu’il reste à tracer.